Menu Fermer

SEP et sexualité = Ces médicaments qui perturbent notre sexualité

Bonjour à tous ! 

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler du rôle des médicaments dans la baisse du désir sexuel et/ou de la libido, de la baisse ou perte de l’orgasme et des sensations de plaisir sexuel, de la baisse des érections. 

Il faut savoir que bon nombre de médicaments que nous prenons comme les anti-douleurs, les antidépresseurs, les anxiolytiques, la pilule contraceptive, les antihypertenseurs (sans oublier nos traitements de fond) peuvent avoir un impact non négligeable sur notre désir et nos fonctionnalités et sensations sexuelles.

En cas de perte de libido, désir, perte des sensations sexuelles, troubles de l’orgasme, de l’érection et autres joyeusetés sexuelles, il faut impérativement en parler à votre médecin! Et ne paniquez pas, car avant de penser à une origine psychologique, neurologique, avant de se dire « c’est forcément ma SEP » ou encore « c’est une nouvelle poussée c’est sûr », il faut balayer un peu les effets secondaires de vos traitements et voir si l’un d’entre eux ne serait pas à l’origine du trouble. Surtout, ne lâchez rien! Frappez à toutes les portes!

Si je vous parle de cela, c’est parce qu’après 7 mois d’errance médicale à parler de mon clito HS, de mon désir sexuel et de mes orgasmes perdus à tout le corps médical (médecin traitant, mail à neuro resté sans réponse, médecin du centre de rééducation, médecin pratiquant l’acupuncture, gynécologue, médecin sexologue), j’ai enfin trouvé le coupable : MON ANTIDEPRESSEUR !

Je ne l’aurais jamais soupçonné, car cet antidépresseur je l’avais déjà pris il y quelques années, sans avoir ce type d’effets secondaires. 

Rien que le fait de savoir cela, d’être rassurée de me dire que ce n’était pas une nouvelle lésion, pas dû à mon traitement de fond, pas un problème psychologique mais plutôt d’origine médicamenteuse, j’ai été tellement soulagée ! Ça reviendra quand ça reviendra. Je ne me mets aucune pression. J’arrête l’anti-dépresseur tout doucement à mon rythme, et en accord avec mon médecin et ma psychologue. 

Donc surtout n’hésitez pas à en parler à votre médecin ! Avec la SEP, nous avons parfois beaucoup de médicaments en plus du traitement de fond, qui peuvent perturber le désir et les fonctions sexuelles. Ne vous découragez surtout pas ! Et menez l’enquête ! Posez des questions !

A très bientôt ! 

Delphine

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Accept
Decline