Menu Fermer

La sexualité anale (n°1/3) comme sexualité alternative

Attenfion attenfion !!! (Elle était facile celle-là désolée…). 

Aujourd’hui petite introduction en douceur à la sexualité anale, comme sexualité alternative.. ou pas d’ailleurs ! 

Entre les poussées, l’évolution de la maladie, les effets secondaires des traitements, ou tout simplement le quotidien, la fatigue, notre intimité peut être affectée par des troubles sexuels divers (troubles érectiles, perte de sensibilité vaginale/ clitoridienne, douleurs à la pénétration…), des troubles de l’incontinence urinaire, qui rendent la zone pénienne et vulvo-vaginale hors-service !

 Donc lorsque pénis, vulve, vagin et clitoris sont hors service, on aurait tendance à se dire que la sexualité, le plaisir, c’est terminé… Et si l’on envisageait alors notre sexualité, l’accès au plaisir sous un autre angle ? Si l’on se disait qu’une autre voix d’accès au plaisir existe et qu’il n’est pas nécessaire d’y renoncer ?

164147437_3758416964193772_3868626125826526165_n.jpg

L’idée de cette chronique n’est pas de se dire que la sexualité anale, c’est bien ou mal, sale ou pas, mais simplement d’ouvrir la discussion sur le sujet, de partager nos appréhensions et questions autour de ce thème, et de se dire que peut-être, quand ça ne marche plus du tout devant, en raison d’une impuissance, d’une perte de sensibilité, de douleurs…. L’entrée des artistes est peut-être susceptible de nous offrir une nouvelle voie d’accès au plaisir…

Souvent lorsqu’on parle de sexualité anale, on pense tout de suite à sodomie. La sexualité anale ne se résume absolument pas à la sodomie, loin de là… C’est même la dernière chose à laquelle on devrait penser quand on parle de sexualité anale. En effet, les caresses sur les fesses et tout autour, l’anulingus, les caresses entre les fesses, autour de la zone anale sont autant de composantes d’une sexualité « arrière » source de plaisir ! Que ce soit chez la femme et chez l’homme !! ET BIEN OUI MONSIEUR DIS DONC LA ! Toi aussi tu es concerné par le sujet, que ce soit comme donneur de caresse ou receveur d’attentions délicates sur cette zone… 

Ce sujet fera donc l’objet de plusieurs chroniques, car sincèrement le sujet est très vaste, bien plus qu’on ne l’imagine. Et nos préjugés, tabous, fausses idées, méconnaissances en la matière sont énormes.

Mes recherches sur internet se sont révélées absolument infructueuses !! Même Google a peur de la sexualité anale ! Je le pensais un peu plus ouvert d’esprit celui-là :). 

Face à l’absence d’informations, je me suis acheté plusieurs ouvrages sur le sujet et j’ai également rdv avec un proctologue jeudi. 

Je vous demanderai à tous de rester ouverts d’esprits et ouverts à la discussion. 

Mes chroniques je les écris avant tout pour dédramatiser et libérer la parole sur des sujets délicats et difficiles. Je peux tout à fait comprendre qu’on ne soit pas suffisamment à l’aise sur le sujet pour s’exprimer en public donc n’hésitez pas aujourd’hui ou lors des prochaines chroniques à venir échanger avec moi en message privé. Je partagerai vos remarques/ réponses/ vécus en respectant votre anonymat. 

Bon, avant que vous en ayez plein le cul de me lire, je m’arrête là et vous dis à mardi prochain les amis !! 

Delphine 

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Accept