Menu Fermer

L’orga-prout au féminin

Hello les amis !!! Aujourd’hui je vous parle de 2 choses qui logiquement ne vont pas ensemble : l’orgasme et le prout ! L’un fait rêver, l’autre beaucoup moins… 

Merci la SEP, merci les troubles de la continence anale … Vraiment… Merci…  

Un des troubles liés à la sclérose en plaques et dont on se passerait bien, c’est en effet l’incontinence anale, et notamment celle touchant à la rétention des gaz. Ce n’est déjà pas facile de gérer les humeurs de notre sphincter anal au quotidien, que ce soit au boulot ou avec des amis ; Mais alors sous la couette, c’est parfois très compliqué d’arriver à le maîtriser !! 

Comment un tel symptôme invisible peut-il affecter notre intimité ?

Imaginez, vous êtes en pleine partie fine, tout se passe bien et arrive enfin ce petit instant magique, où le point orgasmique allait être atteint, le moment où allait jaillir un « HO OUI MON DIEUUUUUU » (même s’il n’a rien à voir là-dedans le monsieur). C’était presque miraculeux (surtout après plusieurs mois d’anorgasmie …), et d’un coup …

 C’EST LE DRAME !! Rafale de pets monstrueuse qui vient tout anéantir, vous plonge dans un univers parallèle de gêne, de honte, de silence, de silence…. Et qui coupe net l’orgasme, en déclenchant une crise de rires et une gêne monumentale : « Holalalalalaaaaa pardonnnnn je suis tellementtttt gêné(e) pardonnnnn » Et en même temps…. Impossible de s’arrêter de rire aussi !!!

S’en suit un état de gêne suprême ; Le/la chéri absolument mort(e) de rire, qui dit que ce n’est pas grave…. Mais qui n’en peut plus de rire non plus ;

Cela vous est-il déjà arrivé ? Avez-vous vécu d’autres moments gênants, pendant, avant ou après un moment intime, à cause de votre SEP ? 

Il faut savoir que la rééducation périnéale peut être extrêmement bénéfique et efficace pour ce genre de symptôme. Surtout ne pas hésitez à en parler à votre neurologue, afin de savoir si des séances de rééducation périnéale pourraient vous être bénéfiques. Par la suite, veillez à bien choisir un ou une kiné spécialisé(e) dans ce type de rééducation.

Autre point important : l’alimentation. Il faut veiller à avoir une alimentation équilibrée, et éviter certains aliments connus pour provoquer des gaz et ballonnements. Souffrant de ce problème, j’ai, sur les conseils de mon médecin, essayé le régime Fodmaps (ce n’est pas un régime en soi, c’est juste une technique pour repérer les aliments qui vous provoquent des gaz). Cela a été très intéressant, j’ai pu identifier les aliments que je digérais mal, pour les éviter le plus possible.

Dernier point important : la constipation! Elle peut également générer des problèmes de gaz, donc c’es également un point à traiter.

Le trio Traiter la constipation/ identifier les aliments mal digérés/ la rééducation du périnée peut donc constituer une piste intéressante pour gérer l’incontinence aux gaz et être plus à l’aise dans l’intimité !

Finalement le plus important, c’est de communiquer sur le sujet… Et d’arriver à en rire… Cela peut arriver, même quand on n’a pas de sclérose en plaques…. Alors relativisons, prenons de la hauteur, et rendons-nous compte que l’incontinence aux gaz au lit, ce n’est pas simple, pas facile, mais finalement, pas insurmontable non plus ! 

Voilà… Je vous souhaite une belle journée avec cet instant si doux et poétique…. 

Delphine 

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Accept