Menu Fermer

Les troubles de l’orgasme (TO) dans la SEP

Bonjour à tous ! 

Aujourd’hui je vous parle des troubles de l’orgasme (TO) dans la sclérose en plaques, et comment j’arrive à gérer au quotidien mon absence d’orgasmes depuis 6 mois ! Je ne sais pas si cette capacité reviendra un jour, mais aujourd’hui j’arrive à avoir une sexualité très épanouie sans orgasme ! Oui oui, c’est possible ! 

Je vous conseille à tous un livre excellent, « Le Slow Sex » grâce auquel je prends beaucoup de hauteur sur ma sexualité. 

Un des TO dans la SEP est l’anorgasmie (incapacité à orgasmer). Cela peut être d’origine psychologique, neurologique, se manifestant lors d’une poussée ou quand ça lui chante ! Elle touche aussi bien les hommes que les femmes. 

Je ne suis pas en poussée en ce moment, et pourtant…. Niveau orgasme … walou ! Nada ! zéro depuis 6 mois… J’ai envoyé un mail à ma neurologue qui est resté sans réponse… Donc je me suis débrouillée !

Cela a été dur au début, j’ai pleuré, beaucoup, et quand je suis devenue toute sèche comme un abricot, je me suis dit qu’il était hors de question que je renonce à ma sexualité. 

J’ai appris à me recentrer sur le plaisir, sur le moment, oubliant un peu l’orgasme. A me concentrer sur ce que je ressentais lors des caresses, lors des effleurements, lors de massages. On dit souvent que le bonheur ce n’est pas le but mais le chemin, et bien c’est pareil dans l’intimité. 

Arrêtons de ne penser qu’à l’orgasme, LE BUT ultime de toute relation sexuelle pour bon nombre d’entre nous. Recentrons-nous sur le plaisir, le moment présent. J’ai découvert des sensations inconnues et je me suis reconnectée à elles, à mon corps. 

Ne plus être obsédée par l’orgasme m’a permis d’être beaucoup plus détendue dans l’intimité avec mon chéri, et finalement lui aussi. On se met beaucoup moins de pression!

Le corps a tellement de zones érogènes. Il faut savoir que les racines du clitoris entourent notre vagin et sont également derrière notre vulve. Alors on laisse un peu le gland du clito tranquille, et on se recentre sur les caresses partout ailleurs. Sans oublier les fesses, les cuisses, les bras, le dos, le cou, le ventre…. Idem pour ces messieurs, y’a pas que le gland dans la vie, y’a les testicules aussi ! Et tout le reste du corps messieurs, périnée, les fesses, le torse, l’intérieur des cuisses ….

Le plaisir est un à la fois un ressenti physique mais aussi psychologique. Alors essayez de vous reconnecter aux choses qui vous font plaisir : prendre soin de son corps, se faire masser, faire une manucure, mettre un vêtement qui nous met en valeur, allez voir une exposition, allez au ciné, faire un tour en moto, regarder un bon film, passer du temps à ces amis … Reprenez contact avec le plaisir, en général. 

Toutes ces choses amènent de la détente, psychique et physique, et donc si l’esprit et le corps sont détendus, le plaisir sous toutes ses formes est plus accessible. Et finalement l’orgasme… ouais et bien on se passe toi sans problème amigo!

Je me suis achetée un mini vibromasseur pour tenter de rééduquer mon clito et ma vulve et pour voir si une puissante vibration pouvait déclencher un orgasme…. Finalement je ne l’ai toujours pas utilisé, et je n’en ressens pas le besoin. Pour l’instant, j’apprécie de me concentrer sur le plaisir et sa dégustation, je ne me mets pas de pression. 

La sophrologie, la méditation peuvent être des solutions pour accéder à un certain niveau de détente et se recentrer sur toutes nos sensations corporelles sources de plaisir, en dehors du sacro-saint orgasme. 

N’hésitez pas à témoigner. N’hésitez pas à venir me parler en message privé si vous en ressentez le besoin. Vos retours sont importants alors lâchez vous ! 

Prenez soin de vous 

Delphine 

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Accept